Dune de Frank Herbert, une deuxième expérience de SF peu concluante

Mon avis en 30 secondes

Dune

Après mon coup de cœur absolu pour Ubik, j’ai voulu poursuivre mon exploration du vaste monde la SF avec Dune de Frank Herbert. Changement de registre total avec ce roman, qui selon certains est de la planet opera (alors qu’Ubik serait plutôt un roman digressif, proche de la dystopie). Considéré comme l’un des plus grands classiques de la SF et encensé par les critiques que j’avais pu lire, je me suis dit que je ne prenais pas trop de risques. Et pourtant, ça ne l’a pas du tout fait. Avais-je mis la barre trop haute ? Peut-être. Le fait est que ce roman ne m’a pas laissé un souvenir mémorable. Voici les principaux points qui m’ont gênée et que je vais me faire un plaisir de développer dans la suite de ce billet :

  • Une narration au rythme très inégal ;
  • Des personnages peu attachants et manquant de profondeur ;
  • De multiples trames, dont certaines ne sont pas achevées ;
  • Une fin vite expédiée et un peu trop facile.

Bon, tout n’est pas à jeter quand même. Je n’ai pas accroché à Dune, mais je n’ai pas non plus détesté. Certaines parties de l’intrigue m’ont vraiment plu et m’ont poussé à poursuivre ma lecture.

Lire la suite

Publicités

Première rencontre avec la SF: Ubik de Philip K. Dick

Mon avis en 30 secondes

Quand j’ai commencé à lire Ubik, je ne m’attendais pas du tout à ça. Ça a été une expérience éprouvante, puisque je me suis quand même pas mal torturée les neurones, mais je vous le recommande vivement. C’est un roman qui vous retournera le cerveau, qui vous fera réfléchir sur la vie et le sens qu’on peut lui attribuer. Vous serez probablement vidés par votre lecture, perplexes et vous essaierez vainement de lui donner un sens, sans être vraiment sûr que ce soit le bon…

Lire la suite